59.10


Échec d’une utopie avant-gardiste rĂ©ifiĂ©e en chaise miniature,
le bibelot d’Ecole manifeste.

Superposition anachronique d’Ă©lĂ©ments glanĂ©s sur une banque
de donnĂ©es numĂ©riques, la Villa Wiennetta d’Estelle Deschamp
oscille entre la maquette de tombeau et le porte portable.

Extrusion d’un profil Ă©trangement familier et perforĂ© en son centre,
la babiole d’Etienne Descloux provoque une angoisse mĂ©taphysique
face au choix de son sens d’installation.

Avec ses facettes assumées, le Fétiche de Laureline Galliot
n’est rien moins qu’un coquillage vernaculaire de la troisième
révolution industrielle.

Capture immediate d’un mouvement infini, l’Élastique
de Morgane Tschiember fige un objet super normal
en reprĂ©sentation d’un Ă©ternel retour.

Tautologie produite par une mystĂ©rieuse chaine d’opĂ©rations,
Mask, Stand up de Soshi Matsunobe tranforme le mou en dur,
le plat en vertical, le banal en fragile.

Multiplication des hypothèses narratives, la chorégraphie
dissonnante Ryan / Ryan / Simon / Roxie par Statue,
fait le constat d’une impossible convivialitĂ©.



From issue DERATISME #59 ORNAMENTUM LIBITUM - 59.1 - 59.2 - 59.3 - 59.4 - 59.5 - 59.6 - 59.7 - 59.8 - 59.9